Première escapade de l’année 2016 avec le camping-car (4, 5 et 6 mai 2016)

Articles rédigés par Monique et Martine

Mercredi 4 mai

Les météorologues ayant annoncé quelques jours ensoleillés consécutifs, nous décidons d’aller rejoindre notre ami Bertrand au camping de Rolle. C’est un terrain idéalement situé au bord du lac, face aux montagnes savoyardes, arborisé d’essences diverses et, en principe, calme. Des qualités que nous apprécions beaucoup. Aujourd’hui, veille de l’Ascension, le camping est peu occupé mais demain ça risque d’être moins agréable…

Comme prévu, ce matin un grand nombre de camping-caristes sont arrivés à Rolle dont la plupart sont des compatriotes suisses-alémaniques. Bertrand étant un fidèle de ce camping, il a noué de bons rapports avec les gérants, ce qui nous a valu d’obtenir un emplacement avec beaucoup de dégagement et la vue sur le lac et Evian en face. Une véritable aubaine!

Jeudi 5 mai: jour de l’Ascension

Ciel uniformément bleu… à relever, ce n’est pas courant ces derniers temps! Lever tardif, ce qui n’est pas habituel non plus. Préparation du petit déjeuner dehors… Scepticisme de Monique, à juste titre, mais il faut profiter d’être à l’air libre; elle se laisse convaincre donc « on se les gèle »; des rafales de bise nous font frissonner mais qu’à cela ne tienne, nous prenons l’air!

Ce premier jour au camping est un jour de repos: lecture, tricot… Nous décidons tout de même de commencer notre blog et nous nous connectons ou, du moins, essayons de nous connecter: premier problème, quels sont nos mots de passe respectifs? Grandes réflexions et finalement, nos mémoires de seniores nous abandonnant, nous sollicitons notre webmaster. Quelle plaie, ces mots de passe pour tout. Mais ceux-là, nous ne les oublierons plus! Notre référent en serait en tous les cas fort aise!

Bertrand est avec nous une grande partie de la journée et nous l’invitons à manger. En début de soirée, Monique se met aux fourneaux… Il faut d’abord ouvrir la vanne du gaz pour pouvoir utiliser la cuisinière et, oh surprise… pas de bouteille! Elle est restée à Prêles dans le fourneau d’appoint… Pas de spaghettis au pesto et nous revoilà au restaurant du camping. J’ai un peu honte car j’avais affirmé que le camping-car était fonctionnel en tous points. En réalité, préparation à revoir et élaboration d’un billet sur lequel noter tout ce qui manque!

La bouteille de gaz est restée à Prêles !!!

Vendredi 6 mai

Ce matin, je me suis réveillée très tôt et tous mes efforts pour me rendormir ayant été vains, je me lève à 6h avec l’intention de profiter de la lumière matinale pour faire quelques photos. La traversée de la forêt riveraine me fait penser à une salle de concert où les oiseaux jouent la partition des solistes … A une heure aussi matinale, je ne rencontre pas grand monde : des promeneurs encore ensommeillés qui sortent leur toutou et quelques joggeurs. Les oiseaux d’eau par contre sont déjà actifs: les Grèbes huppés plongent et nagent inlassablement sous l’eau pour trouver leur nourriture, les Harles bièvres en tenue noire et blanche fendent en silence l’eau parfaitement calme du lac, un Héron cendré se réchauffe aux premiers rayons de soleil…

Grèbes huppés
Harles bièvres mâles
Héron cendré

Au détour d’un chemin, mon regard est attiré par un Cygne couché sur un nid formé de branchages grossiers. Je m’approche discrètement pour ne pas l’effrayer et j’aperçois alors deux oeufs sous ses plumes. Cette rencontre inattendue me réjouit et après avoir fait quelques photos, je m’éloigne en pensant que ce serait une véritable aubaine si les oeufs écloraient pendant mon bref séjour à Rolle…

Sous le cygne, on devine les oeufs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.