Sud de la France : Octobre 2021

Les Baux de Provence

Lundi 11 octobre. Aujourd’hui, nous sortons le camping-car pour nous rendre aux Baux-de-Provence. J’avais visité ce site il y a fort longtemps et je n’en ai gardé aucun souvenir. C’est donc avec plaisir que j’y retourne aujourd’hui. La route qui mène de St-Rémy aux Baux est large, un élément non négligeable pour les camping-caristes !

Notre visite commence par la découverte des carrières de calcaire des Baux. Elles ont été exploitées de 1800 à 1935 pour la construction de bâtiments dans la région : la pierre blanche, belle et facile à travailler, était très recherchée à l’époque. Depuis 1959, les carrières se sont trouvé une nouvelle vocation artistique: Jean Cocteau y tourna Le Testament d’Orphée, on y joua l’opéra Mireille de Gounod … En 1977, ces immenses murailles rocheuses servirent de support pour la projection d’un spectacle sons et lumières. Depuis 2012, les « Carrières de Lumières » accueillent chaque année une exposition numérique immersive consacrée à un grand nom de l’histoire de l’Art. 2021 rend hommage à Cézanne et à Kandinsky. Le décor: de vastes espaces communiquant entre eux. Les acteurs : des ordinateurs qui projettent sur les parois, le sol et au plafond des images animées de dix-neuf tableaux de Cézanne et de quelques peintures de Kandinsky, tous accompagnés d’une musique en lien avec le thème de l’oeuvre. Un spectacle magique auquel on assiste en déambulant librement d’un espace à l’autre.

Les parois de calcaire telles qu’elles apparaissent sans le jeu des lumières.
Les mêmes parois sur lesquelles dansent les fleurs d’un tableau de Cézanne
Maisons provençales peintes par Cézanne
Les joueurs de cartes
Après les tableaux de Cézanne illustrant la Provence, nous voici dans le monde abstrait de Kandinsky

Après cette visite qui nous a plongées dans un univers imaginaire, nous partons à la découverte du vieux village des Baux, accroché à un éperon rocheux, sous la protection du château moyenâgeux dont la plupart des bâtiments qui le composaient sont aujourd’hui à l’état de ruines.

Les ruines du château
La chapelle St.Blaise

Les ruelles, bordées de restaurants et de boutiques, fleurent bon la lavande et le savon.

En cette période de l’année, les touristes ne se bousculent pas mais le village est encore animé. Peut-être l’est-il toute l’année ?

De l’esplanade du château, la vue embrasse un large panorama: les Alpilles au nord-est, la plaine de Crau et la Camargue au sud avec, au loin, les installations portuaires de Fos-sur-Mer. De vastes étendues plantées de vignes, d’oliviers et des pinèdes font de ce paysage un camaïeu dans les tons verts.

1 commentaire

  1. superbes photos et intéressants commentaires, incroyables ces grottes calcaires des Baux, avec un de mes peintres préférés…mais les couleurs sont plus lumineuses que sur les originaux, me semble-t-il, ce qui les rend encore plus « frappants ».
    J’aime aussi les oiseaux d’eau , continuez comme ça, je vous suis avec plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.