Bretagne : 11, 12 et 13 juin

Article rédigé par Martine

Arradon, camping de l’Allée, samedi 11 juin 2016 :

Après la pluie de la veille, temps couvert mais sec. Nous quittons le camping avec notre véhicule pour aller à la découverte de la presqu’île de Rhuys qui ferme, au sud, le golfe du Morbihan.
Une visite au château de Suscinio, qui fut résidence des ducs de Bretagne avant de devenir celle des favoris et favorites de la couronne de France, s’impose.

Après cette note historique, nous enfourchons nos vélos afin de découvrir tranquillement la presqu’île. La piste cyclable serpente dans la campagne et mène à plusieurs hameaux et ports de la côte atlantique ou du golfe morbihanais. De Sarzeau, nous avions l’intention de rejoindre le promontoire de Port Navalo mais nous flânons trop et revenons à notre point de départ en faisant une boucle. 31km500 au compteur, ce n’est pas si mal pour la deuxième sortie de l’année!!!

Vélos au repos

Nous reprenons le camping-car pour accomplir les visites que nous avions projetées. A Port Navalo, nous faisons une promenade jusqu’au phare à l’extrémité ouest de la presqu’île.

Arradon, dimanche 12 juin

Nous n’avons pas besoin d’ouvrir les yeux… Nous entendons la pluie tambouriner sur le toit!
« J’adore entendre le gai flic-flac
Le son joyeux de la goutte d’eau
Qui tombe et qui claque
Ce clapotis qu’en pizzicato
Font les petites flaques
C’est la romance de la pluie »

Nous nous remémorons les paroles de cette chanson de Brassens, nous nous laissons bercer et somnolons un peu plus. Il faut dire qu’il fait jour très tard le soir et que nous nous couchons bien après 23h. Deuxième réveil et… le soleil est là! Mais, ici, on ne sait jamais pour combien de temps! Nous avions décidé de faire une visite du golfe en bateau, nous partons donc pour Port-Blanc d’où nous embarquons avec nos vélos pour l’île aux Moines, ancienne propriété des moines de Redon d’où son nom et la plus grande des îles du golfe. On nous avait parlé de sa végétation luxuriante, c’est peut-être vrai mais sous un ciel gris et avec une petite bruine difficile de s’en apercevoir. Il est très agréable d’utiliser le vélo pour en faire le tour… il n’y a pas de voiture ou si peu. Il faut cependant savoir que l’île est vallonnée. C’est ce qui lui donne son charme! mais la balade n’est pas de tout repos et moi, avec ma roue voilée (je ne sais comment), j’ai l’impression de pédaler et de ne pas avancer. Au gré de notre parcours, nous découvrons un site mégalithique (ici, pierres dressées en fer à cheval) et un dolmen (vestige de temple funéraire). Ce n’est pas Carnac mais le site est désert et nous pouvons l’apprécier sans être dérangées.

Nous avons lu, après coup, que nous n’osions pas grimper!!!

Ayant rejoint le bourg principal, nous mangeons les premières moules de notre séjour ainsi qu’un morceau de far aux pruneaux (sorte de flan sucré). Nous sommes « calées » pour la journée! De retour à Port-Blanc, nous sortons notre cerf-volant. Avec le vent qu’il fait en bord de mer, nous nous amusons un certain temps avant d’être chassées par… la pluie!!!

Arradon, lundi 13 juin 2016

Au lever, il ne pleut pas encore!
Nous projetons, pour cette dernière journée ici, de faire une petite virée jusqu’à la pointe d’Arradon pour jouir de la vue sur les îles du golfe. Mais, devinez quoi? la pluie est de retour et nous devons revêtir nos pèlerines. La promenade est pourtant agréable. Ici, il ne faut pas être chagriné à cause du temps sinon il faut rentrer à la maison!

La deuxième partie de la journée se passe à Vannes dont la vieille ville est très bien conservée et nous déambulons dans les ruelles médiévales bordées de superbes maisons à colombages et… pleines de magasins!!!

Demain, départ pour la Cornouaille. A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.