Canaries : jour 3

But de la rando de la journée: la cascade colorée située dans le Parc National de la Caldera de Taburiente. On donne ce nom à un cirque d’origine volcanique d’un diamètre de 8 km, façonné au cours de plusieurs périodes d’éruptions successives. Il est bordé de sommets dont le plus haut, le Roque de Los Mucchachos, culmine à 2426 m. Un taxi nous conduit au point de départ situé au fond d’un canyon accessible par une route étroite et sinueuse, offrant des vues impressionnantes sur la gorge en contre-bas. Personnes sujettes au vertige s’abstenir !

Pour monter à la cascade, notre guide a choisi un itinéraire qui suit le lit de la rivière Los Angustias, qui n’est au départ de la course qu’un mince filet d’eau.

L’eau ferrugineuse colore le ruisseau d’une teinte jaune

Au fur et à mesure de notre progression, le filet d’eau devient ruisseau puis petite rivière que nous franchissons à gué à plusieurs reprises

Bergeronnette des ruisseaux

Nous progressons à l’ombre d’impressionnantes parois abruptes alors que le soleil éclaire déjà leur partie sommitale.

Un piton rocheux résiste à l’érosion
Fougères profitant de l’eau qui suinte sous un rocher.
La lave s’est infiltrée dans des fissures donnant l’impression d’ escaliers.

On repère par endroit des galeries cimentées accrochées aux falaises qui servaient à alimenter en eau des cultures vivrières . Ces cultures ayant été en grande partie abandonnées, ces canalisations ne sont plus entretenues et tombent en ruine.

Après 3 h de marche, nous atteignons le but de la journée: la cascade colorée. L’eau ferrugineuse et la mousse dessinent sur la paroi rocheuse un tableau dont les teintes jaunes, rouille et vertes se mêlent harmonieusement.

Le retour se fait en empruntant un sentier balisé qui surplombe par endroit de quelques mètres le lit de la rivière. Nous traversons des forêts de pins canariens, espèce endémique des Canaries, qui a la particularité de résister à la chaleur des incendies sans périr.

Un taxi nous reconduit à notre hôtel. Avant d’aller manger, nous faisons un petit tour dans la ville de Los Llanos de Aridane.

Maison patricienne traditionnelle
Aux abords de la place principale de la ville se dressent de nombreux lauriers (ficus microcarpa) centenaires amenés par des immigrants cubains.

Cette magnifique journée se termine par un excellent repas où nous sont servis des plats cuisinés avec des produits locaux bio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.