Les Canaries: jour 1

Nous sommes à Kloten. Il est 05.40 lorsque les hauts-parleurs annoncent : « Les voyageurs à destination de Tenerife sont priés de se présenter à la porte 34 pour l’embarquement ». Nous (Martine, Danielle et moi-même) quittons nos sièges pour nous approcher d’une borne qui contrôle électroniquement les cartes d’embarquement. On ne passe même plus de contrôle douanier: le passeport ou la carte d’identité ont dû être scannés, vraisemblablement lors de l’achat des billets sur Internet! On n’arrête pas les économies de personnel … Mais trêve de considérations inutiles, le voyage va commencer.

Petit retour en arrière: bien qu’ayant dormi dans un hôtel proche de l’aéroport, le réveil fut très matinal. Les navettes desservant les hôtels et l’aéroport ne circulant pas avant 5 heures, c’est un taxi qui nous a conduites à l’aéroport où nous sommes arrivées à 4h05. Les halls de départ étaient quasi déserts et pour cause: les portes permettant d’accéder aux contrôles de sécurité ne s’ouvrent qu’à 04.45! Nous avons eu tout le temps d’observer l’arrivée des voyageurs encore tout ensommeillés !

Avez-vous déjà vu un hall de départ aussi désert ?
J’ai vu un employé de l’aéroport venir poser ces tapis devant deux comptoirs de check-in. Je n’ai pas compris quelle est leur fonction. Si vous avez une explication, je suis preneuse !
Décor sur une paroi du fumoir Kamel de Kloten
Sur une autre paroi, ce décor a été composé avec des sprays de peinture dont on voit deux exemplaires à droite de l’image.

Après 4 heures et demie de vol très calme à bord d’un Airbus A320 de la Compagnie Edelweiss, nous atterrissons à l’aéroport Tenerife Sud. Le commandant nous annonce qu’il fait 20°C, que le ciel est dégagé, laissant prévoir une journée bien ensoleillée. Bonne nouvelle: après une longue période durant laquelle le plateau suisse croupissait sous un stratus persistant, nous avons hâte de ranger nos polaires dans nos valises et d’enfiler un T-shirt !

Après avoir récupéré nos bagages, nous nous dirigeons vers la station de taxi et nous donnons au chauffeur l’adresse de l’hôtel où nous passerons notre première nuit aux Canaries. Entre l’aéroport et la zone touristique où nous nous rendons, on ne voit que des étendues de caillasse volcanique où ne poussent que des cactus et des épineux.

Cactus candélabre
Cônes volcaniques et tout à gauche le Teide, le plus haut volcan des Canaries.

Je ne pensais pas que cette partie de l’île, très touristique, était aussi aride. Je suis contente que nous ne passions qu’une journée dans cet environnement. Par ailleurs, nous avons beaucoup apprécié la piscine où nous avons pu prendre notre premier bain de l’année 2020.

Vous êtes peut-être surpris que nous ayons choisi Les Canaries, une destination très touristique pour nous échapper durant 2 semaines de la grisaille, du froid et du manque de lumière qui caractérisent l’hiver sur le plateau suisse. Parmi nos connaissances, ceux qui s’étaient déjà rendus sur ces îles de l’Atlantique ont été charmés par la diversité des paysages qu’ils y ont rencontrés et par les nombreuses possibilités d’y randonner dans des lieux sauvages. Cerise sur le gâteau: la durée très courte du voyage pour s’y rendre. Notre lieu de destination étant choisi, il s’est agi alors de déterminer l’organisation de notre séjour. Nous avons opté pour une semaine de randonnées sur les îles de La Palma et de La Gomera, organisée par Allibert, une agence de voyages française. Après six jours de marche, nous reviendrons à La Palma où nous avons réservé un petit appartement dans un hôtel de Puerto Naos ainsi qu’ une voiture de location. Après une semaine d’efforts, nous apprécierons très certainement de reposer nos muscles fatigués, de bouquiner au bord de la piscine et de découvrir des coins de l’île que nous n’aurons pas encore visités.

De nombreuses perruches, échappées de volières, ont colonisé l’île.

Demain, nous ferons la connaissance du groupe avec lequel nous marcherons durant une semaine. Nous quitterons Tenerife pour La Palma, et c’est Martine qui vous fera partager nos impressions de cette 2e journée aux Canaries.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.